Le chef Diego Oka présente sa cuisine péruvienne à Genève

Encore une belle proposition du Mandarin Oriental Geneva qui accueille, du 3 au 7 novembre 2015, le chef Diego Oka de Miami. Une cuisine péruvienne aux influences japonaises vous est donc proposée durant cette nouvelle semaine culinaire à l’hôtel. Il est vrai que les prix volent parfois très hauts pour ces événements uniques, mais cette fois-ci ce n’est pas le cas. Avant de vous en dire plus, voici un petit tour d’horizon de ma propre expérience !

chef Diego Oka Mandarin Oriental Geneva

Mon expérience de la cuisine du chef Diego Oka au café Calla

Je découvre à peine la cuisine péruvienne (ma visite au Pachapamac prochainement sur le blog) et j’étais ravie de pouvoir goûter celle du chef Diego Oka. Mon expérience a été très différente de celle vécue au Pachapamac, peut-être à cause du côté fusion avec la cuisine japonaise (bien que très légère selon moi) du chef Oka ?

Quoi qu’il en soit, j’ai bien apprécié tout ce que j’ai mangé, même le dessert à la patate douce, peu apprécié par mes voisins. Il est vrai que le cébiche était assez relevé, ce qui a pu altérer l’expérience de la seconde entrée à base de crabe qui était bien plus douce. Mon saumon fusion était délicieux, assez costaud à cause du lait de coco, mais mon assiette était top ! Il était accompagné de riz au quinoa, un mélange inhabituel pour moi mais que ma bouche a particulièrement apprécié. Pour le dessert, comme je le disais j’ai adoré le beignet de patate douce (bien que la pâte était un peu trop dure et qu’au final le dessert est un peu « simple »), par contre j’ai trouvé la mousse au chocolat bonne mais quelconque. En conclusion, je n’ai pas trouvé que c’était la cuisine la plus fine que j’aie mangé au Mandarin Oriental Geneva, toutefois les saveurs étaient présentes, il y avait de jolies couleurs et le rapport qualité-quantité-prix était au rendez-vous.

Ce qui m’a réellement dérangée, c’était les cocktails que j’ai trouvé trop forts à mon goût. J’en avais demandé un qui soit doux, et je m’attendais à ce que l’on adapte un de ceux proposés à la carte, malheureusement ce n’était pas le cas (où alors pas assez pour moi). Finalement, je n’ai bu que trois gorgées de mon verre, car ma boisson était bien trop amère pour mes papilles gustatives. Que voulez-vous, je suis le cliché de la fille qui aime ce qui est doux !

Rapport qualité-prix

Personnellement, je trouve vraiment la proposition du Mandarin Oriental Geneva et du chef Diego Oka à la hauteur de mes attentes.

◊ Le soir, vous pouvez manger un menu à 5 plats (2 entrées, 1 plat, 2 desserts) pour 75 CHF
◊ Le midi, vous avez la possibilité d’un menu à 2 plats – 45 CHF – ou 3 plats – 55 CHF
◊ Il y a également une carte

Lors de ma visite, j’ai donc eu l’opportunité de prendre le menu découverte à 75 CHF et je trouve que cela était intéressant d’ainsi pouvoir déguster une plus grande variété de la cuisine du chef Diego Oka.

Conclusion

Une belle expérience pour découvrir la cuisine d’un chef qui vient de l’autre côté de l’océan Atlantique et qui a forcément une autre culture culinaire, que ce soit par ses origines que par le pays dans lequel il travaille (Floride). Le Mandarin Oriental Geneva nous propose toujours des découvertes intéressantes pour nous, curieux gastronomes !

Ce que j’ai aimé : rapport qualité-quantité-prix

Ce que je n’ai pas aimé : les cocktails trop forts à mon goût (cela reste donc très personnel)

 

~ A bientôt sur www.cestundetailmais.com ~

 

Informations utiles :

* Pour découvrir mes articles sur le Mandarin Oriental Geneva : ici
* Adresse : café Calla, Mandarin Oriental Geneva, Quai Turrettini 1, 1201 Genève
* Téléphone : +41 (0)22 909 00 00
* Email : mogva-restaurant@mohg.com
* Dates de la Semaine culinaire péruvienne : du 3 au 7 novembre
* Prix :
Déjeuner : menu 2 ou 3 plats à CHF 45 ou 55
Dîner : menu dégustation 5 plats à CHF 75
possibilité de commander à la carte
* TPG : arrêt Bel-Air
* Parking : dans l’hôtel
* Site internet du café Calla : ici
* Page Facebook du Mandarin Oriental Geneva : ici
* Compte Instagram du chef Diego Oka : ici

 

Où se trouve le Mandarin Oriental Geneva ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *